Un vent de sportivité souffle à Montréal

La saison de la Formule 1 débarque au Québec et l’on voit arriver des touristes par milliers qui prennent d’assaut les rues et les magasins.

L’événement est parmi les plus courus au Canada. Plus de 300 000 spectateurs débarquent et viennent respirer l’air de la métropole.

Mais quelles en sont les répercussions pour le Québec? La course ramène-t-elle seulement une plus-value au Québec?

D’après une étude menée par Tourisme Québec, Tourisme Montréal et le groupe de course Octane (qui est le promoteur à Montréal du Grand Prix) : Oui, mais en engendrant toutefois un investissement capital.

Après plusieurs calculs excluant les touristes n’étant à Montréal en même temps que la F1 que par simple hasard et prenant en compte les dépenses réalisées par le promoteur du Grand Prix, l’étude en arrive à une retombée économique d’un peu plus de 42 millions de $, soit une plus-value directe pour le Québec. En effet, chaque spectateur hors Montréal dépenserait en moyenne 1000$ pour ce week-end de trois jours, d’après la moyenne calculée par le biais d’un sondage.

On ne s’étendra pas sur le fait que 640 emplois avaient été créés pour l’événement l’an passé…

Malheureusement, une donnée est oubliée, car celle-ci est difficile à calculer.

Qu’en est-il de tous ces commerces qui, se mettant aux couleurs de la F1, parant les rues de drapeaux à damier, augmentent leurs ventes grâce aux Montréalais?

En effet, toi entrepreneur, si tu lis cet article et que ton magasin est au cœur d’un quartier occupé en cette fin de semaine, je t’invite à participer à la fièvre sportive en affichant les couleurs de ton écurie favorite.

C’est comme afficher une pancarte « soldes » pendant les ventes-trottoirs. Les gens vont être invités à franchir les portes de ton magasin car tu es dans la réalité du moment, tu partages avec eux l’atmosphère dans laquelle ils sont.

L’effervescence dans les rues se ressent, et tous participent. Certes les non-métropolitains et touristes étrangers font franchir le cap des 42 millions $ de recettes, mais nous-mêmes habitant Montréal ne pouvons résister à l’appel des activités de la fin de semaine.

La rue Crescent, Peel, la Petite-Italie, le Vieux-Port … toutes les terrasses sont ouvertes et décorées pour l’événement, chacun se met sur son 31 pour sortir le samedi soir dans les parties branchés.

Vendeurs de bouffe, de vêtements, souvenirs … les occasions sont à saisir pour augmenter les ventes en cette période de Grand Prix.

Bon Weekend de la Formule 1!

#formule1 #sport #Montréal #commerce

Featured Posts